Centre de Detox Véniez©


Les dépendances au Cannabis  

 

Le cannabis est une plante. Le principe actif du cannabis responsable des effets psychoactifs est le THC (tétrahydrocannabinol), inscrit sur la liste des stupéfiants. Sa concentration est très variable selon les préparations et la provenance du produit.

 

 


Le cannabis se présente sous trois formes : l'herbe et la résine (photos) et l'huile



                           La Marijuana (pot, mari, marijane, herbe)


Feuilles, tiges et sommités fleuries, simplement séchées. Se fume telle quelle ou mélangée à du tabac, roulée en cigarette souvent de forme conique (le joint, le pétard, le bat, le billot...).



                                          Le Haschich (hasch)


Résine de la plante, obtenue généralement en frottant les feuilles avec les mains et en y ajoutant la poudre provenant des plants séchés et secoués. Se présente sous la forme de plaques compressées, de morceaux de couleur brune, noire, jaunâtre ou verdâtre selon les régions de production. Se fume généralement mélangé à du tabac sous forme de cigarette («le joint») ou à l'aide d'une pipe.


Le haschich est fréquemment coupé avec d'autres substances plus ou moins toxiques comme le henné, le cirage, la paraffine...

 

Le cannabis est un perturbateur du système nerveux central. Les effets de la consommation de cannabis sont variables : euphorie (sensation de bien-être), accompagnée d'un sentiment d'apaisement et d'une envie spontanée de rire, légère somnolence. Les usagers de tous âges consomment généralement pour le plaisir et la détente.



Symptômes de la dépendance au  Cannabis



Sentiment de dévalorisation ou de culpabilité excessive ou inappropriée qui peut être délirante , pas seulement se faire grief ou se sentir coupable d'être malade. Diminution de l'aptitude à penser ou à se concentrer ou indécision . Pensées de mort récurrentes (pas seulement une peur de mourir), idées suicidaires récurrentes sans plan précis ou tentative de suicide ou plan précis pour se suicider. Les prise d'alcool augmentant, à partir d'un certain seuil, variable selon les individus, apparaîtra alors la dépendance physique et le manque. Dès lors, ce sera la phase toxicomaniaque de la maladie avec ses conséquences inéluctables : exagération des troubles du caractère, désintéressement pour l'entourage, désocialisation , dépression nerveuse (tous les dépendant deviennent à un moment de leur vie déprimés et "soigneront" cette dépression par leur médicament habituel : des drug). Tout ceci se termine par la solitude la plus complèt.

 


Les effets immédiats de la dépendance au  Cannabis

 


Les consommateurs recherchent un état de détente, de bien-être et une modification des perceptions (par exemple, sensation de mieux entendre la musique). Mais les effets recherchés ne sont pas toujours obtenus.




Les effets de la consommation de cannabis sont variables : légère euphorie accompagnée d'un sentiment d'apaisement, légère somnolence. Mais elle peut entraîner aussi parfois un malaise, une intoxication aigüe ("bad trip") qui peut se traduire par des tremblements, des vomissements, une impression de confusion, d'étouffement, une angoisse très forte.

 

 

Le cannabis diminue les capacités de mémoire immédiate et de concentration chez les consommateurs, tant qu'ils sont sous l'effet du cannabis. La perception visuelle, la vigilance et les réflexes sont également modifiés. Ces effets peuvent être dangereux si l'on conduit une voiture ou si l'on utilise des machines (machines-outils par exemple).



Selon la personne, la quantité consommée et la composition du produit, le cannabis peut avoir des effets physiques comme :


  • un gonflement des vaisseaux sanguins (yeux rouges) ;
  • une augmentation de l'appétit (fringales) ;
  • une augmentation du rythme du pouls (palpitations) ;
  • une diminution de la sécrétion salivaire (bouche sèche) ;
  • parfois une sensation de nausée.

Les effets d'une consommation régulière

 

Certains effets sont loin d'être anodins et révèlent un usage problématique, donc nocif :


  • difficultés de concentration, difficultés scolaires ;
  • préoccupations centrées sur l'obtention et la consommation du produit, isolement social et perte de motivation ;
  • risques pour l'usager et son entourage, liés aux contacts avec des circuits pour se procurer le produit ;
  • chez certaines personnes , le cannabis peut engendrer ou aggraver un certain nombre de troubles psychiques comme l'anxiété, la panique et favoriser la dépression. Il peut aussi provoquer l'apparition d'une psychose cannabique : il s'agit d'une bouffée délirante. Le cannabis est également susceptible, chez les sujets prédisposés, de révéler ou d'aggraver les manifestations psychiques.

 

 

On peut devenir dépendant au cannabis, mais les individus ne sont pas égaux devant le risque de dépendance.

 

 

Plusieurs facteurs entrent en jeu :

 

 

  • certains consommateurs réguliers,
  • en raison de leurs habitudes de consommation,
  • de leur personnalité,
  • de leur histoire personnelle,
  • de leur environnement,
  • auront plus de mal que d'autres à diminuer ou arrêter leur consommation, et sont donc plus vulnérables à la dépendance.






© Tous droits réservés



Au «Centre de Detox Véniez© avec l’Approche Véniez », nous voyons  les patients comme des êtres humains et traitons les causes de leurs symptômes ou d'étiquette.

 

C'est à dire, ne croient pas à catégoriser les êtres humains avec des étiquettes de ......... et des traitements conventionnels reconnus.

 

La solution au  «Centre de Detox Véniez© avec l’Approche Véniez », est la désintoxe  et d'identifier les causes, les sources de l'évasion et de ses symptômes pour les eliminer dans le but à ce que l'individu soit bien dans sa peau de façon durable et significative avec l'hypnose.

 

 

Dites à vos Amis    Déclaration et déni de responsabilité    © 1991 - 2009 Conception CPMDQ